Media Room

Nos dernières actus

Événements

28-03-2023
100% des productions de l’IRE se feront à partir d’Uranium faiblement enrichi

Fleurus, 28 mars 2023 - L'Institut des radioéléments (IRE), leader mondial dans la production de Molybdène-99 (Mo-99), le radio-isotope le plus utilisé en médecine nucléaire pour le diagnostic, et l’Iode-131 (I-131) radionucléide essentiel et irremplaçable pour les traitements du cancer de la thyroïde a annoncé aujourd'hui la conversion complète de son processus de production à partir d’uranium faiblement enrichi (LEU).

13-02-2023
Premier coup de pelle pour la construction de RECUMO

À partir de 2026, le centre de recherche nucléaire SCK CEN transformera les résidus radioactifs en uranium faiblement enrichi et les purifiera dans son installation RECUMO flambant neuve. Ces résidus sont issus du processus de production de radio-isotopes médicaux sur le site de l'Institut National des Radioéléments (IRE). Aujourd'hui, le premier coup de pelle pour le bâtiment RECUMO a été donné. Avec ce coup de pelle, l'IRE et le SCK CEN créent littéralement une exclusivité européenne sur le sol belge.

25-02-2022
La lutte contre le cancer intensifiée grâce au SCK CEN et à l’IRE

25/02/2022 – Le centre de recherche nucléaire SCK CEN et l’Institut National des Radioéléments IRE vont démarrer la production de lutécium-177 à grande échelle. Cette décision, validée aujourd’hui par la signature des deux partenaires, ouvre des perspectives aux patients atteints d'un cancer. Le radio-isotope est entre autres très prometteur pour le traitement du cancer de la prostate. Ce type de cancer est responsable de 90.000 décès chaque année en Europe.

22-02-2022
Le projet SMART franchit une étape décisive vers la production de l'isotope médical Molybdène-99 sans uranium.

Fleurus, 22 février 2022 – Depuis 2018, l’Institut National des Radioéléments (IRE) travaille de concert avec la société néerlandaise ASML sur le projet SMART. Son but : développer une nouvelle technologie pour produire un radio-isotope crucial en médecine nucléaire, et cela sans avoir recours à l’uranium. Février 2022 marque un tournant dans l’avenir de ce projet ambitieux puisqu’un test de vérification du concept a récemment validé les grands principes de cette technologie inédite. Il s'agit d'une étape majeure dans la phase de conception et d'ingénierie, et dont la réussite permettra de confirmer les choix techniques au cours de l'année 2022 en vue de la préparation de la décision du conseil d'administration concernant l'investissement dans une installation industrielle.

29-04-2021
L'IRE de Fleurus va produire des radio-isotopes sans déchets radioactifs

Ces éléments sont utilisés en médecine nucléaire pour dépister des cancers ou repérer une anomalie cardiaque. Aujourd'hui, la méthode consiste à irradier de l’uranium dans un réacteur nucléaire. Avec ce nouveau processus, il ne devrait plus y avoir de déchets radioactifs.

09-02-2021
L’IRE introduit sa demande de permis unique pour la construction d'un cyclotron 100% wallon

En 2020, l’Institut National des Radioéléments (IRE) signait un contrat avec IBA pour la construction d’un cyclotron sur son site, à Fleurus. Cet équipement de pointe permettra à l’IRE de produire localement du Germanium-68, une matière première clef pour permettre à l’institut de contribuer encore davantage à la lutte contre le cancer. L’IRE poursuit l’avancée de ce projet en déposant aujourd’hui une demande de permis unique (permis d’urbanisme et d’environnement).

07-01-2021
IRE ELiT et ROTOP Pharmaka signent un partenariat de distribution en Allemagne pour le générateur radiopharmaceutique de Germanium-68/Gallium-68

IRE ELiT et ROTOP Pharmaka, deux sociétés radiopharmaceutiques innovantes dans le diagnostic et le traitement des cancers, annoncent aujourd'hui la signature d’un accord commercial exclusif pour la distribution du médicament Galli Ad (le générateur radiopharmaceutique de Ge-68/Ga-68 d'IRE ELiT) en Allemagne.

15-09-2020
IBA sélectionné pour équiper la nouvelle unité de production de radio-isotopes de l'IRE dédiée au diagnostic du cancer

L'Institut des radioéléments (IRE) a chargé la société IBA, basée à Louvain-la-Neuve, d'installer un accélérateur de particules pour la production de radio-isotopes destinés au diagnostic de nombreux types de cancer tels que les tumeurs neuroendocrines et le cancer de la prostate.